A l'initiative de Joseph Gavroye (voir page VIII) dont la famille s'illustra en 1945, une stèle commémorative fut inaugurée à Regné le 4 juin 2011 pour rappeler le faits qui se produisirent pas loin de chez eux (lieu-dit "Aux Corrôyes"). L'histoire vous sera relatée ci-dessous.  En attendant, nous reproduisons ici l'article paru dans le quotidien "Vers l'Avenir" du 7 juin 2011 :

 

Vers l'Avenir - 7 juin 2011 :

 

La famille du soldat Justus Schrieber n'était pas à Regné pour l'inauguration du monument. Cependant, par lettre, elle a voulu s'associer à cet événement. Une lettre empreinte d'émotion.

 

Une missive lue par Eddy Monfort, spécialiste reconnu de la Bataille des Ardennes, qui est en contact avec la'dite famille. « On dit que les Belges n'oublient jamais, et c'est la vérité en ce jour »,a-t-il lu. La lettre rappelant les faits et l'engagement de la famille Gavroye pour sauver leur parent. « La bravoure, la gentillesse et l'humanisme montrés par la famille Gavroye, aidant un soldat américain inconnu, lorsque leur village était occupé par les forces ennemies, est réellement extraordinaire »,a entendu l'assemblée.

 

Écrivant au nom de sa famille, Peter Schreiber poursuit : « Malgré le fait quil ne connaissait par leurs noms et le village où il était allé, Justus na jamais oublié ce que la famille Gavroye fit pour lui durant ces jours noirs de sa jeunesse. Il était un homme d'un bon caractère et d'une dévotion religieuse. Il aurait voulu rechercher cette famille après la guerre pour les remercier. Malheureusement, il pensait que les nazis avaient tué la famille pour l'avoir protégé et caché. Il est parti avec cette insupportable culpabilité dans sa tombe (NDLR : Il est décédé en 1999, à lâge de 75 ans) ».Le courrier se termine avec autant d'intensité : « Au nom de Justus et de notre famille, qui naurait pu exister sans la famille Gavroye, nous voulons la remercier. Ce nouveau monument reconnaît que le pays est tributaire d'une famille formidable. Que Dieu continue à bénir la famille Gavroye et le peuple belge. Nous ne vous oublierons jamais ».

Photos :

Ci-dessus: Le bourgmestre Elie Deblire, René Dubois (représentant les anciens prisonniers de guerre) et Joseph Gavroye à l'issue de l'inauguration, en présence de nombreux anciens de Regné et des enfants de la commune

Ci-contre: Le bourgmestre Elie Deblire et le 1ier échevin, Jean Briol, entourés du Conseil des enfants.

Copyright 2017  Regné.be.