1er concert de printemps à l'église de Regné...

 

Une belle réussite pour ce premier concert de printemps organisé par le Conseil de Fabrique de l'église de Regné, avec comme thème une chorale « a cappella ».

 

Le secrétaire du Conseil de Fabrique a accueilli le public rehaussé par la présence du bourgmestre Elie Deblire et bien naturellement par celle de Monsieur le curé Frédéric Lutété. Il a d'abord rappelé l'origine de l'église de Regné en soulignant le Maître-autel, la statue de Saint Benoît et la chaire de vérité en bois sculpté datant de 1904 ainsi que les vitraux de toute beauté, fabriqués fin des années 40 par les ateliers de Fernand Crickx, maître-verrier bruxellois. Il a ensuite mis en exergue la conservation de ce lieu de culte, de mémoire et de patrimoine temporel et intemporel de notre commune en lui donnant aussi une vocation culturelle comme l'organisation d'un concert.

Et pour terminer bien sûr il a présenté la chorale « Le Chant de la Lembrée » de Ferrières, sous la direction de Monsieur Luc Minguet qui d'emblée a ouvert le concert tout de go.

 

La chorale nous a comblé par une prestation de haut niveau, au-delà de toute attente. Il faut dire que chanter  a cappella  est un vrai défi à relever si l'on veut donner du mouvement et de la profondeur aux compositions.

A ce propos, la première partie du concert nous a plongé dans des chants traditionnels avec un Ave Maria de Haydn merveilleusement interprété, malgré la complexité de cette composition pour une chorale sans accompagnement musical. A ce propos, le paroxysme fut atteint lors de l'interprétation de « La fanfare du printemps » de J. Bovet. La qualité était telle qu'en fermant les yeux, on se serait vraiment cru en présence d'une véritable fanfare philharmonique.

La deuxième partie du concert nous a transporté dans les variétés du XXième siècle en débutant par la « Chanson de Lara » de Maurice Jarre suivi par Gilles Vignault et « Les Gens du Pays ». Michel Fugain fut aussi mis à l'honneur avec sa chanson « Chante, la vie chante ». Et le point d'orgue de cette deuxième partie fut certainement cette chanson connue des Compagnons de la Chanson : « Les trois Cloches » de J. Villard. Des solos à nous couper le souffle et une interprétation qui n'a pas manqué de nous donner le frisson...

 

Vu que la soirée se terminait par un vin d'honneur, Monsieur Luc Minguet avait prévu de terminer le concert par un chant traditionnel... bourguignon : «Joyeux enfants de la Bourgogne ». Il fallait oser, dans notre belle Ardenne ! Mais le succès était tel que le public a fait fi de sa fierté ardennaise. Les nombreux applaudissements ont ainsi mené à un bis qui mit à l'honneur ce lieu cultuel qu'est l'église de Regné, en interprétant un chant religieux russe : Tibié Paiom de D. Bortnianski.

 

La soirée fut suivie comme prévu par un vin d'honneur. Elle aura suscité beaucoup d'émotion et d'intérêt parmi le public qui nous fit part de son souhait de voir ce genre de concert pérennisé.

 

Rendez-vous est donc pris pour une prochaine soirée musicale à l'église de Regné !

 

Patrice Laurent - Regné - Avril 2019

.

Copyright 2017  Regné.be.